Chaque fin d'année en Italie la tradition revient inexorablement aussi sûrement que les fêtes de Noël et du Nouvel An et leurs spécialités gourmandes. Il dure au moins jusqu'à la Befana (fêtée traditionnellement à l'Epiphanie, le 6 janvier) voire durant tout le début d'année.

cinepanettone_4cinepanettonecinepanettone_2cinepanettone_3cinepanettone_5

Qu'est-ce donc ? Il s'agit du film di "de Noël", connu aussi sous le sobriquet de "Cine-panettone" du nom du célèbre gâteau italiens des fêtes de fin d'année. Il est en effet de coutume en Italie d'aller en famille au cinéma à cette période.

Le marketing du cinéma s'est donc adapté en proposant à toutes les fins d'année ses films du genre, complètement formatés pour l'occasion et sortant pour les fêtes.  Selon les spécialistes le  mouvement aurait commencé en 1983 avec "Vacanze di Natale" ("Vacances de Noël"). Ainsi, chaque année les italiens ont droit aux "marronniers" comiques que sont "Noël à..." (généralement une destination "exotique" pour les italiens : cette année c'est "Noël à Beverly Hills" après "à Rio", "en croisière", "à New York"...), "Sapore di Mare", ("goût de mer"), "Vacanze di Natale" ("vacances de Noël"), etc...avec les sempiternelles stars du Cinepanettone : Massimo Boldi, Christian De Sica (ces deux là étant les plus connus), Massimo Ghini, Leonardo Pieraccioni, Massimo Ceccherini...et des "guests-stars" généralement américaines comme Danny De Vito, ou Michelle Hunziker cette année. Les ingrédients du succès (plus de 25 millions d'euros de recettes l'année dernière pour "Noël à Rio" !) sont donc toujours les mêmes : situations comiques grossières, exotisme, scie musicale du moment et bien sûr jolies filles en tenue légère...

Quelques films de cette fin d'année, destinés à être des "blockbusters" du cinéma transalpin : "Natale a Beverly-Hills" ou "Io e Marylin"...