Ce n'est pas la première fois que leur échanges se font sous le feux des médias et ce n'est pas la première fois non plus que Veronica Lario, ancienne actrice de théâtre et surtout femme du Président du Conseil italien Silvio Berlusconi, dénonce son goût public très prononcé pour les jolies femmes et sa muflerie. Elle avait déjà fait part de son ras le bol par une lettre à la presse il y a deux ans.

Berlu___sa_femme

Aujourd'hui même, alors que la campagne pour les élections européennes de juin prochain commence également en Italie, madame Berlusconi a donc récidivé. Elle a déclaré que le mérite principal des femmes qui sont sur la liste de la majorité (Popolo Della Libertà ou Pdl) et qui sont très mises en avant par son mari est d'être belles ! On parle d' ex "show girl" ou héroines de feuilletons télé mais la liste a semble-t'il été bouleversée cet après-midi...

Par un email envoyé à l'agence ANSA (l'équivalent de notre AFP), et repris par l'ensemble de la presse en Italie voire à l'étranger, elle a notamment déclaré  : "Quelqu'un a écrit que tout ceci (les candidatures de jolies femmes) ne représente qu'un divertissement supplémentaire de l'empereur (Silvio Berlusconi). Je partage cette opinion, ce qui ressort des journaux ne sont que des oripeaux sans pudeur, le tout au nom du pouvoir". Elle lui reproche aussi d'avoir assisté publiquement à l'aniversaire d'une jeune fille de 18 ans le week-end dernier à Naples, ajoutant qu'il n'avait jamais assisté à aucun des 18 ans de ses enfants (ils ont eu trois enfants ensemble).

Silvio Berlusconi a déjà répliqué que sa femme était malheureusement dupe du jeu de la gauche, croyant trop "à ce que racontent les journaux".

Imaginez un peu la même histoire en France...